• Accueil
  • Échanges et navigation
  • Michel Dubocage, capitaine de la Dauphine

La découverte du rapport de mer, qui relate la perte, le 11 décembre 1704, de la frégate du Roi la Dauphine, a livré aux archéologues le nom de son capitaine : Michel Dubocage.

Fils de Marie Dufresnil et de Nicolas Dubocage, capitaine de navire, Michel Dubocage est né au Havre le 28 janvier 1676. « Le Roy estant a versailles » et reconnaissant en lui un homme « fidelles et capable et experimentés au fait de la guerre et De la navigation » lui décerna dès le 1er janvier 1692, alors qu’il n’avait pas 16 ans, un brevet de lieutenant de frégate…

On perd ensuite sa trace mais l’on devine qu’il navigue régulièrement pour le roi. Il participa sans doute aux différents combats navals de la guerre de la Ligue d’Augsbourg (1688-1697), notamment la grande bataille de la Hougue. On le retrouve à 18 ans capitaine d’un corsaire de Dunkerque, Le Sauvage, puis, en 1704, capitaine de la frégate du Roi armée en course la Dauphine qui fait naufrage à Saint-Malo. Lavé de tout soupçon d’incompétence après ce naufrage, Michel Dubocage fut choisi en 1707 pour participer comme capitaine du navire La Découverte à une grande expédition dunkerquoise de quatre navires dans le Pacifique. 

Fortune faite, il s’imposa à la fin de sa vie comme l’un des bienfaiteurs de la ville du Havre qu’il sauva en 1725 et 1726 de la disette. Mort en 1727, il fut enterré dans le chœur de l’église de Bléville.