• Accueil
  • Site phare de la Syrie du Nord
  • Site de pèlerinage majeur
  • Naissance du stylitisme

Le stylitisme

Le stylitisme, forme d’ascétisme consistant à vivre en permanence au sommet d’une colonne, a été inventé et pratiqué par Syméon au début du Ve siècle. Après un séjour au couvent de Téléda où il a été initié à la vie cénobitique,il a été assez vite rejeté par la communauté des moines à cause des excès qu’il commettait en mortification, et a cherché à s’isoler. Il a d’abord séjourné dans un local fermé à Telanissos (actuel Deir Sem’an) puis a choisi de se mettre en station dans un simple enclos extérieur, sur la crête située au nord-est du village. Il s’est ensuite placé sur des supports de plus en plus hauts pour se rapprocher de Dieu.

La colonne de St Syméon

Les Vies du saint nous apprennent que la dernière colonne sur laquelle il a vécu lui aurait été commandée par Dieu au cours d’un songe, qu’elle était constituée de trois tronçons en souvenir de la sainte Trinité et mesurait 36 coudées de hauteur, soit près de 16 mètres. Syméon eut un émule, Daniel, qui avait installé sa colonne sur les rives du Bosphore. Il recevait la visite de l’empereur et, à la mort de Syméon, intercéda pour que soit construit un grand sanctuaire autour de sa colonne. Juste après la mort du saint, survenue en 459, cette colonne, traitée comme une relique, a inspiré de nombreuses initiatives liées au développement du christianisme et du monachisme.

La diffusion du stylitisme

Syméon a eu, après sa mort, des imitateurs. Son émule le plus proche a implanté sa colonne à quelques kilomètres plus au sud sur le flanc du Mont Koriphée. D’autres se sont installés un peu plus loin dans le Massif Calcaire au cours du VIe siècle et notamment à Brad, Kimar et le stylite Jean à Kafr Derian.