• Accueil
  • Découvrir Babylone
  • La ville du roi
  • Répartition des espaces entre roi et dieux: coexistence ou subordination ?

La construction du Palais Nord sous le règne de Nabuchodonosor II, au début du VIe siècle, est un cas intéressant pour étudier la répartition des espaces entre le roi et ses dieux dans la ville de Babylone.

Ce nouvel édifice n’a été que partiellement fouillé, de fait les informations à son sujet demeurent très incomplètes. Les causes qui présidèrent à l’édification du Palais Nord sont sûrement multiples (agrandissement impossible de l’ancien palais, problèmes incessants d’infiltration d’eau), mais dans l’Inscription de la East India Company, Nabuchodonosor II en privilégie deux: 

« Dans Babylone, l’espace de ma résidence ne convenait plus à la qualité de ma royauté : comme mon cœur était plein de respect envers mon seigneur Marduk, dans Babylone, sa place-forte, pour agrandir ma résidence royale, je n’ai pas bouché le moindre de ses canaux. J’ai cherché tout alentour (un espace disponible pour) ma résidence ». 

La raison officielle est que le Palais Sud serait devenu trop petit pour Nabuchodonosor II. Mais plus officieusement, Nabuchodonosor II semble vouloir s’éloigner de la Babylone intra-muros, dont il rappelle qu’elle est placée sous le patronage du dieu Marduk. Nabuchodonosor II pourrait alors chercher à se détacher de l’influence omniprésente du dieu de Babylone. D’autre part, on a longtemps considéré que le Palais Nord accueillait un « musée », car une collection d’objets a été retrouvée à proximité de l’édifice, en dehors des remparts. Ces biens (stèles représentant des divinités, anciennes inscriptions royales) auraient été apportés par Nabuchodonosor II et ses successeurs, afin de faire de ce palais un médiateur de la puissance de Babylone. Ces objets étaient le symbole de l’exaltation du passé de la Mésopotamie et concourraient à célébrer la puissance du roi dans un passé glorieux dont il serait le promoteur.