Sur le verso, les gravures sont beaucoup plus denses que sur la face opposée et leur déchiffrement est plus délicat. En premier lieu, on repère à nouveau un cheval marchant vers la gauche et si l’on fait tourner le galet de 180°, on distingue deux rennes superposés regardant vers la gauche, dont les têtes s’entremêlent.

Le cheval

Le dessin est moins ferme que pour son congénère du recto, et la gravure encore plus fine, aussi a-t-on du mal à le percevoir. L’animal est court et trapu avec une queue bien décollée de la cuisse. L’encolure courte se poursuit par une tête large, à l’oreille rabattue ; la bouche est ouverte, le naseau indiqué mais il n’y a pas d’œil. Les quatre membres esquissés ne sont pas rattachés au corps et deux seulement possèdent des sabots. L’antérieur droit paraît bisulque mais il s’agit vraisemblablement d’une reprise, légèrement décalée vers l’avant. Une blessure marque le centre du thorax.

Next slide
Previous slide

Relevé du verso (sens de lecture du cheval).

© doc. C. Fritz – G. Tosello

Relevé du cheval du verso isolé de son contexte.

© doc. C. Fritz – G. Tosello

Les rennes

Deux cervidés en profil gauche sont superposés. On perçoit d’abord une tête projetée vers l’avant, surmontée d’une ramure sommairement indiquée, puis un fanon et un pinceau de poils sous le ventre. Sur la tête au tracé confus, on compte deux yeux et un double chanfrein, comme si un second cervidé se dissimulait, hypothèse que confirme le dessin d’un autre corps, formant un angle de 30 degrés avec le précédent. La tête est rejetée en arrière dans une attitude dynamique. La ramure sommaire, commune aux deux têtes, possède un andouiller large qui suggère une extrémité palmée, détail qui identifie le renne.

1 : relevé du verso (sens de lecture des rennes).
2 : relevé isolé des deux rennes.
3 et 4 : propositions de lecture de chaque renne (la ramure est commune)

© doc. C. Fritz – G. Tosello

Partners and authors