Vers le fond de la salle Brunel, on peut voir un crâne de bouquetin absolument intact, scellé au sol par une mince pellicule de calcite, ce qui témoigne de l’ancienneté de sa présence dans un ravinement où il a dû être entraîné lors d’un événement climatique particulièrement humide. Il s’agit du crâne d’un mâle, adulte. La courbure régulière des chevilles osseuses qui soutenaient les cornes (celles-ci ne se fossilisent pas !) permet de préciser qu’il s’agit d’un bouquetin des Alpes (Capra ibex) et non pas d’un spécimen de l’espèce pyrénéenne (Capra pyrenaica).

Panoramique associé
Type de notice
Cartel
Coordonnées
ath="10.48" atv="9.15"

Contributeur(s)

  •  Crâne de bouquetin au sol