Glossaire

anthropique

Se dit d'un paysage, d'un sol, d'un relief dont la formation résulte directement ou indirectement de l'action de l'homme.

Anthroposystème

L’anthroposystème est la combinaison d’aspects sociaux et d’aspects naturels, fonctionnant dans un même système et sur une durée.

Champs ouverts

Dans les champs ouverts étaient cultivés le blé, l’orge en hiver, et le sorgho en été. Jusqu’aux années 1980, les céréales constituaient une part importante de l’économie de l’Oasis d’Al-Ula.

Epigraphie

L’épigraphie ou l’étude des inscriptions gravées sur des matériaux non périssables (pierre, métal, argile…) nous renseigne sur les aspects politiques, religieux ou socio-économique d’une société. Comparées aux sources archéologiques, elles représentent des témoignages directs d’un événement (une épitaphe est gravée sitôt la personne décédée…) et nous renseigne sur des noms, des dates, des localisations, là où les artefacts et monuments restent parfois difficiles à interpréter.

Estampage

Avec le dessin, la prise de photos et de moulage en plâtre, la prise d’estampage en papier est l’une méthodes encore utilisées par les épigraphistes pour d’obtenir une reproduction précise d’une inscription incisée sur de la pierre, du métal ou de la terre cuite. L’estampage reproduit en négatif et dans les dimensions exactes l’inscription originale. Résistants et facilement transportables, ils représentent des copies fidèles de l’inscription. Ils sont souvent mieux protégés que les inscriptions originales.

Jardins horticoles

Les jardins horticoles étaient consacrés à la culture des palmiers dattiers mais d’autres arbres fruitiers étaient également cultivés sous leur ombrage, comme les agrumes (citronniers, orangers…) et les figuiers, la vigne ainsi que des légumes (poivrons, oignons…).

Lihyanite / Dadanite

Royaume de lihyân qui avait pour capital Dadan près d’al Ula (al-khuraybah), du quatrième au deuxième siècle av. J.-C.

Majlis

Le majlis, littéralement « l’endroit où l’on s’assied » est un bâtiment ou une enceinte servant de salle d’accueil et de repos, composé de trois côtés fermés et d’un quatrième côté ouvert, généralement au Nord. Toujours à niches et à grandes fenêtres, il peut être intégré au bâtiment principal, adossé à ce dernier ou isolé dans la parcelle. D’autres majlis sont simplement matérialisés par quatre piliers soutenant une treille.

Minéennes

Le royaume minéen (appelé aussi Ma'in) était l'un des principaux royaumes d’Arabie du sud (actuel Yémen) et de l'Arabie du sud-ouest au Ier millénaire av. J.-C.

Nabatéens

Nomades d’origine arabe devenus des commerçants caravaniers engagées depuis la fin du IVème siècle BC dans le négoce de la myrrhe, de l’encens et autres aromates qui étaient acheminés depuis le Yémen actuel. Ils perdurent jusqu’en 106 quand le royaume fut annexé par l’empereur Trajan qui en fit la province d’Arabie. 

Oasis

Les oasis sont des paysages anthropiques dynamiques, maintenus par des sources pérennes d’eau. Leur système économique et leur longévité dépendent de la gestion à long terme des ressources en eau, des ressources agro-pastorales locales, ainsi que de l’évolution des sols, tous soumis à des changements climatiques décisifs au cours du temps.

Prospection

La prospection comporte diverses méthodes de reconnaissance qui visent à identifier la présence de vestiges archéologiques et à collecter des données archéologiques.

Qanats

Les qanats sont des galeries souterraines drainant l’eau d’une nappe souterraine vers la surface, grâce à la gravité.