La huitième campagne de Sargon II (zoom)

8110

La 8e campagne de Sargon II d’Assyrie est gravée sur une tablette cunéiforme acquise en 1910 par le Musée du Louvre. Argile cuite
Dimensions : h. 37,5 cm l. 24,5 cm pr. 3,80 cm. Lieu de découverte : Khorsabad. Auteur : Nabû-šālimšunu. Date : 714 avant ère. Écriture : Cunéiforme. Langue : Babylonien standard syllabaire néo-assyrien sauf le colophon, en assyrien

Raphël Chipault - Musée du Louvre

Explorer le site : Orient cunéiforme

INTRODUCTION (lignes 1 à 5)
Sargon II s’adresse au dieu Aššur, en résidence dans le temple principal de la ville d’Aššur, aux principaux sanctuaires de la ville et à la ville et à ses habitants (l.4)
 
Traduction
(l.1) «Au dieu Aššur, le père des dieux, le grand Seigneur, qui demeure dans l'É.ḫur.sag.gal.kur.kur.ra, son grand sanctuaire, que tout aille très très bien ! »
 
Transcription
(l.1) a-na da-šur a-bu dingir meš en gal-e ašib é.ḫur.sag.gal.kur.kur.ra é.kur-šú gal-i a-da-niš a-da-niš lu šul-mu. 
420,360
430 lignes cunéiformes

Elle contient sur sa face et sur son revers, 430 lignes rédigées en écriture cunéiforme. Les lignes d’écriture sont disposées dans un cadre rectangulaire épousant peu ou prou la forme de la tablette. 

420,200
Une tablette incomplète

Bien que remarquable par ses dimensions et impressionnante par l’état de conservation des caractères cunéiformes, elle n’en demeure pas moins incomplète, dans la partie inférieure de la face et dans la partie supérieure du revers.

1900,5600
Des trous à intervalles réguliers

De petits trous apparaissent sur la face, le revers et la tranche de la tablette. Effectués à intervalles réguliers, aux endroits les plus épais de la tablette, ils avaient pour fonction, lors de la cuisson, de favoriser l’évacuation de la vapeur et d’éviter ainsi à la tablette d’argile d’éclater. À elle seule, la face en compte plus de 24. 

2300,200
Le colophon

Le colophon fournit deux informations importantes. Il nous donne le nom du scribe : Nabû-šālimšunu, ainsi que la date à laquelle il l’a écrite : 714 avant ère.

5000,5600
Espaces et césures

Sur la tablette, les mots et les phrases ne sont pas séparés et il n’existe pas de signes de ponctuation. Le scribe ne coupe pas les mots d’une ligne à l’autre. Si la phrase est trop longue, rare dans ce type de document, alors il poursuit à l’extrémité droite de la ligne suivante. En revanche, si la phrase est trop courte, le scribe laisse des espaces, afin de placer le dernier signe à l’extrémité gauche de la ligne.

4300,1100