• Accueil
  • La tablette de l'Esagil
  • Les mathématiques des Mésopotamiens

Les habitants de Mésopotamie comptaient, non pas en base 10, comme nous, mais en base 60. Le système est comparable à notre décompte du temps, où 60 minutes égalent une heure. La mesure du temps est d’ailleurs l’un des héritages que nous a légué la civilisation Mésopotamienne. Il n’y a pas de zéro pour indiquer l’absence. Le zéro apparaît en Mésopotamie à l’époque hellénistique.

Comment compter en base 60 ?

Les chiffres sont écrits en combinant deux signes, l’unité sous forme de clou vertical, et la dizaine, sous forme de clou oblique (ou chevron). Le chiffre 1 s’écrit avec un clou vertical, 2 avec deux clous verticaux, 3 avec trois clous et ainsi de suite jusqu’à 9. Les signes indiquant les dizaines s’additionnent de la même manière.

Arrivé à 60, le scribe ne note pas 6 clous obliques, mais un clou vertical indiquant l’unité. Le clou vertical peut donc désigner 1 ou 60, en fonction de sa position dans l’écriture du nombre.

Faire des calculs

Pour mesurer une surface, les habitants de Mésopotamie multiplient, comme nous, la longueur par la largeur. Mais ils ont une seconde mesure de la surface, en fonction de la capacité en grain qu’elle pourrait produire si elle était cultivée. Pour l’obtenir, on multiplie l’aire par un coefficient indiquant la quantité de grain par unité de surface.