Bris d'une barre durant l'hiver.

Photographie d'un bris de barre
10477

Il avait été décidé, en fin de campagne 2003, de maintenir sur l'épave de la Dauphine trois unités de fouille de 3 m de côté, afin de préserver un repère fixe propre à faciliter la réinstallation du carroyage en 2004. Les cadres métalliques destinés à demeurer sur le site avaient été abaissés au plus bas et leurs pieds avaient été fixés dans le substrat. Mais lors du retour des fouilleurs sur le site, un an plus tard, aucun des cadres n'était demeuré en place. C'est finalement à plusieurs dizaines de mètres de distance que des éléments disjoints, tordus et broyés, du carroyage ont été découverts, probablement emportés par une drague de pêche…

Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM

Teddy Seguin (Adramar) © MCC / DRASSM

Explorer le site : Les épaves corsaires de la Natière