105 - Anita Quiles - Les datations de la grotte

10704

Anita Quiles nous explique les méthodes de datation employées dans la grotte Chauvet-Pont d'Arc.

Marc Azéma. Centre National de Préhistoire. Ministère de la Culture et de la Communication

Marc Azéma. Centre National de Préhistoire. Ministère de la Culture et de la Communication

Explorer le site : La Grotte Chauvet-Pont d'Arc

k5Wkdn8qwVxGoJanOJh
1 00:00:03,020 --> 00:00:06,460 L’idée à Chauvet c’est qu’on a réalisé de grandes séries de datations, 2 00:00:06,480 --> 00:00:10,940 car il y a eu des évolutions instrumentales et méthodologiques qui ont permis 3 00:00:11,200 --> 00:00:15,420 d’intégrer des jeux plus larges de datation ce qui est assez exceptionnel. 4 00:00:15,820 --> 00:00:19,380 Aujourd’hui on a des outils statistiques qui nous permettent, 5 00:00:19,500 --> 00:00:22,720 non pas d’avoir une datation liée à un événement archéologique 6 00:00:22,820 --> 00:00:27,080 mais vraiment de restituer des scénarios chronologiques à partir de jeux de données 7 00:00:27,400 --> 00:00:30,560 et c’est notamment ce que permet de faire l’analyse bayésienne 8 00:00:32,500 --> 00:00:35,880 L’analyse bayésienne va être de considérer que lorsqu’on fait une datation, 9 00:00:36,160 --> 00:00:40,040 la datation n’est jamais la seule information que l’on a sur ce que l’on date. 10 00:00:40,440 --> 00:00:43,520 On va toujours avoir une série d’informations qui peuvent être 11 00:00:43,560 --> 00:00:47,140 d'ordre stratigraphique, archéologique, préhistorique, 12 00:00:47,500 --> 00:00:52,960 que l’on va pouvoir intégrer en les postulant comme des a priori aux datations que l’on va faire. 13 00:00:53,400 --> 00:00:57,260 On va postuler l’existence de ces événements stratigraphiques et archéologique, 14 00:00:57,320 --> 00:01:02,800 les postuler comme vrai et les intégrer dans le traitement statistique que l’on va faire sur les datations 15 00:01:03,080 --> 00:01:07,940 qui elles apparaissent dans un deuxième temps comme des informations indépendantes. 16 00:01:08,440 --> 00:01:12,760 À la fin on va pouvoir obtenir ce qu’on appellera des densités d’age contraintes 17 00:01:12,960 --> 00:01:16,140 qui ne vont pas contenir que l’information issue de la mesure physique, 18 00:01:16,280 --> 00:01:22,540 mais qui vont aussi intégrer l’ensemble de l’information archéologique, stratigraphique et radio- nucléaire. 19 00:01:24,420 --> 00:01:27,740 La première étape c’est qu’on réalise des datations sur le terrain. 20 00:01:28,040 --> 00:01:29,760 Au moment où on va réaliser les prélèvements, 21 00:01:29,980 --> 00:01:33,080 il y toujours des discussions avec les préhistoriens, 22 00:01:33,160 --> 00:01:36,500 avec les pariétalistes pour savoir quel est l’objectif de la datation. 23 00:01:36,740 --> 00:01:41,540 On va vraiment se poser la question de savoir pourquoi on fait la datation. 24 00:01:42,000 --> 00:01:44,020 On va définir les objectifs de cette datation. 25 00:01:44,260 --> 00:01:50,980 Postuler le résultat que l’on souhaite avoir et si on ne l’a pas quel autre résultat on peut avoir. 26 00:01:51,220 --> 00:01:55,060 Tout ça c’est la discussion qui est la plus importante que l’on va réaliser dans la grotte. 27 00:01:55,280 --> 00:01:57,900 Ensuite on va réaliser les datations, on va en laboratoire 28 00:01:58,160 --> 00:01:59,760 et on va obtenir des jeux de données 29 00:01:59,860 --> 00:02:05,120 que l’on aura associé dès le prélèvement à des événements archéologiques, stratigraphiques. 30 00:02:05,460 --> 00:02:09,880 Ensuite lorsqu’on aura ces jeux de données on va utiliser des logiciels de modélisation 31 00:02:09,960 --> 00:02:12,900 qui sont aujourd’hui disponibles en ligne, qui sont gratuits, 32 00:02:13,000 --> 00:02:17,020 qui permettent par cette statistique qu’on appelle l’inférence bayésienne 33 00:02:17,200 --> 00:02:22,120 d’intégrer nos informations archéologiques comme a priori de nos informations radio carboniques 34 00:02:22,260 --> 00:02:24,420 pour obtenir des densités d’age contraintes. 35 00:02:26,180 --> 00:02:31,360 Aujourd’hui l’idée n’est pas juste de dater des peintures ou de faire des datations ponctuelles, 36 00:02:31,500 --> 00:02:34,980 mais de redéfinir des scénarios chronologiques. 37 00:02:35,480 --> 00:02:40,360 Pour cela la grotte Chauvet présente des avantages énormes d’avoir des datations radiocarbones 38 00:02:40,380 --> 00:02:43,400 qui vont nous permettre d’évaluer des fréquentations humaines dans la grotte 39 00:02:43,660 --> 00:02:46,620 et qu’on va pouvoir relier notamment avec les datations au chlore 36 40 00:02:46,720 --> 00:02:52,900 qui ont été faites avec des événements géomorphologiques qui peuvent expliquer des fins d’occupation humaine, 41 00:02:52,940 --> 00:02:56,200 des fins d’occupation animales liées à l’environnement. 42 00:02:56,640 --> 00:03:01,520 C’est un résultat qui est totalement inédit pour l’étude d’une telle cavité. 43 00:03:01,680 --> 00:03:04,260 En 2012 on avait pu réaliser avec un premier jeu de données, 44 00:03:04,420 --> 00:03:08,460 un premier scénario chronologique dans lequel on a notamment voulu travailler 45 00:03:08,480 --> 00:03:10,400 sur tout ce qui allait concerner les charbons au sol. 46 00:03:10,700 --> 00:03:17,600 L’idée a été d’implémenter les jeux de données en allant faire des prélèvements relativement aléatoires dans la grotte 47 00:03:17,620 --> 00:03:20,620 pour que tous les prélèvements de charbons au sol soient représentatifs 48 00:03:20,640 --> 00:03:25,720 non pas d’une corrélation avec les datations des peintures mais vraiment d’une occupation humaine dans la cavité. 49 00:03:26,040 --> 00:03:29,980 Ça c’est une première stratégie qu’on a pu mettre en place grâce aux travaux de modélisation. 50 00:03:30,380 --> 00:03:33,800 Dans un deuxième temps on aussi une stratégie qu’on essaie de mettre en place pour l’avenir 51 00:03:34,160 --> 00:03:36,040 qui va concerner la datation des ours. 52 00:03:36,380 --> 00:03:38,600 On a l’ours des cavernes qui est représenté dans la grotte, 53 00:03:38,960 --> 00:03:42,860 les prélèvements sont limités par le fait qu’on a besoin d’avoir du collagène dans ces ossements 54 00:03:43,080 --> 00:03:45,920 et que parfois ils sont très abîmés et qu’on ne peut pas faire de datations, 55 00:03:46,100 --> 00:03:50,380 néanmoins une stratégie similaire sur la datation des ours permettra à l’avenir 56 00:03:50,420 --> 00:03:53,940 d’avoir une vision plus générale de l’occupation de l’ours dans la cavité. 57 00:03:54,660 --> 00:03:58,900 Quel que soit l’âge des peintures, quelle que soit l’idée qu’on peut en avoir, 58 00:03:59,120 --> 00:04:01,760 on sait que la datation va vraiment nous aider à les faire parler. 59 00:04:02,080 --> 00:04:07,820 Au final, puisqu’on met en forme des paradigmes complets avec cette interprétation que l’on a aujourd’hui, 60 00:04:08,200 --> 00:04:13,060 on se rend compte que ce que nous faisons aujourd’hui n’est rien par rapport à ce que eux ont pu faire, 61 00:04:13,260 --> 00:04:18,380 on arrive à avoir quand même une petite information et en ce sens c’est déjà suffisant pour nous